Comment réussir son rapport de stage ?

Bien préparer la rédaction et la présentation de son rapport de stage : Par où commencer ? Quels éléments faut-il prendre en compte ?

Un bon rapport de stage c’est :

1. Un rapport structuré
Il doit suivre un plan détaillé. Il faut une page de garde, un sommaire, une introduction, une présentation de l’entreprise, les fiches métiers des professionnels que vous avez rencontrés ; ainsi que votre bilan personnel : Quelles sont vos impressions sur l’entreprise ? Qu’est-ce qui vous a surpris ? Qu’est-ce qui vous a plu ? 

2. Un rapport anticipé
Pas de rédaction à la dernière minute ! Le mieux est de réserver chaque jour un moment pour la rédaction du rapport : pourquoi ne pas en profiter pour rédiger une synthèse à la fin de chaque journée de stage ? En faisant cet exercice, vous soulèverez certainement des questions à poser à votre tuteur le lendemain ! 

3. Un rapport personnel 
Un rapport de stage doit décrire votre stage de votre point de vue ! Il doit s’agir de vos impressions, de vos anecdotes, de votre expérience. 

4. Un rapport soigné 
Attention aux erreurs de français.
Relisez-vous plusieurs fois ! Soignez également la mise en page : évitez les gros blocs de textes peu lisibles ; aérez l’ensemble, pensez à illustrer avec des photos et pensez à numéroter vos pages. 

5. Un rapport bien raconté 
C’est l’heure de la soutenance.
La soutenance est un exercice qui peut se comparer à un exposé dont le sujet est : ce que vous avez découvert pendant ce stage.
A l’oral, il ne s’agit pas de lire votre rapport de stage, mais d’en restituer les points importants.
Qu’avez-vous retenu ? Avez-vous été marqué par un professionnel en particulier ? Qu’avez-vous appris ? Ce stage a-t-il été important dans votre projet d’orientation ? Pas de stress : il n’y a pas de mauvaise réponse !